• Ce texte est la suite directe de "Le Lac Gris" publié dans le recueil "Quauquemairius" et s'inscrit également dans la continuité du texte le précédent "Sous la Lune et la Brume". Il a toujours ce même rôle de narrer et de peindre l'atmosphère unique qui entoure le Lac Gris et évoque également quelques légendes de fantômes y étant rattachés. Fort emblème de l'histoire du Cheval Noir Arkanor, le Lac Gris aura droit à plusieurs suites dans de futurs recueils.


    votre commentaire
  • Il s'agit d'un conte rattaché à l'histoire même du Cheval Noir Arkanor ainsi qu'à celle de la Dame en Noir. Le conte narre en partie qu'il existait bien un lien qui unissait Arkanor à la mystérieuse Dame en Noir, et surtout les origines du Lac Gris dans lequel émergent en son centre les ruines d'une ancienne maison. Ce texte n'est qu'un maillon dans la chaîne de l'histoire du Cheval Noir et de la Dame en Noir, car leur lien s'écrit bien au-delà du passé et de l'éternité. Aujourd'hui, les femmes et hommes s'approchant du Lac Gris peuvent, rarement, y voir les traits de la Dame en Noir se refléter à la surface de l'eau, de la même manière que l'oeuvre picturale "Ophélie" de John Everett Millais (1829-1896) inspiré du personnage de la tragédie de Shakespeare, "Hamlet".


    votre commentaire
  • Après le chaos sentimental étant la raison mère de la disparition du Cheval Noir du Cauchemar Arkanor de Sant-Queva-Saprés, les ombres se mouvent dans les marécages brumeux entourant le petit village normand. Ce texte démarre la hantise des vieux contes sur les villageois, dépassés par cette nouvelle forme de cauchemar qu'ils ne comprennent pas. L'Enfance se perd totalement au grand désarroi des villageois. Car si les rêves de l'Enfance sont perturbés, brisés par le retour des ombres oubliés, les adultes perdent également leurs traditions et n'y voient qu'un seul moyen d'y faire face: utiliser les armes. Néanmoins, aucune lame ni masse ne peut tuer un esprit. Le village sombre alors à nouveau dans de vieilles ténèbres, sans aucun repère.


    votre commentaire
  • Après la tempête sentimentale brisant les vitraux de notre cathédrale intérieure, il est parfois essentiel de s'exiler là où règne la Symphonie du Temps. Ce texte a pour objectif de dissiper la poussière provoquée par le chaos émotionnel. Quelques douces notes mélodiques au lointain, accompagnant le silence régnant. il s'agit également sur Chant des Vents. Ce chant capable de vider l'esprit après l'affrontement des maux intérieurs.


    votre commentaire